Qu’est-ce que le viol ?

La loi sur les violences faites aux femmes et aux filles au Bénin (article 3) définit le viol comme tout acte de pénétration vaginale, anale ou buccale par le sexe d’autrui ou la pénétration vaginale ou anale par un quelconque objet sans le consentement intelligent et volontaire de la personne pénétrée.

Cette définition a été récapitulée et reprécisée par le Code de l’enfant (article 189) qui dispose qu’est considéré comme un viol, tout acte sexuel imposé par une contrainte physique ou psychologique sans le consentement intelligent et volontaire de la victime par :

  • tout homme, quel que soit son âge, qui aura introduit son organe sexuel, même superficiellement dans celui d’une femme ou toute femme, quel que soit son âge, qui  aura  obligé  un  homme  à  introduire  même  superficiellement  son  organe sexuel dans le sien ;
  • tout homme qui aura pénétré, même superficiellement l’anus, la bouche ou tout autre orifice du corps d’une femme ou d’un homme par un organe sexuel, par toute autre partie du corps ou par un objet quelconque ;
  • toute personne qui aura introduit, même superficiellement toute autre partie du corps ou un objet quelconque dans le vagin de la femme.

Il apparaît donc à la lumière de cette définition que le viol buccal et le viol anal sont désormais reconnus à côté du viol vaginal. Il convient aussi de relever qu’avec cette définition, les personnes des deux sexes peuvent être victimes de viol de même qu’un viol entre personnes de même sexe est possible.

Il convient aussi de souligner que le code pénal récemment adopté connait aussi une évolution par rapport à l’ancien code pénal. En effet, le nouveau code pénal, en instance de promulgation, définit le viol comme « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menaces ou surprise ».

Comment on this FAQ

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *