Quelques droits de l’enfant placé

Les “enfants placés” doivent être traités comme tous les enfants de leur âge avec les mêmes droits, à savoir le droit : de conserver leur nom d’origine ; de garder contact avec leurs parents d’origine ; d’être bien nourris et bien logés. De plus, la famille qui les accueille a l’obligation de leur garantir les soins de santé, l’éducation, les activités ludiques et récréatives (article 218). Ils doivent être inscrits à l’école. Au cas où ils ont dépassé l’âge de scolarisation, ils doivent entamer une formation pratique de qualification professionnelle. A cet égard, le Code de l’enfant ramène à 14 ans l’âge de scolarisation obligatoire précédemment porté à 16 ans par la loi sur les violences faites aux femmes. De même, l’éducation de base obligatoire va de la maternelle à la fin du cycle primaire.

L’enfant est également protégé contre toutes les formes d’exploitation économique ou d’utilisation abusive à des fins économiques (article 210). La loi précise que les enfants placés ne peuvent, en aucun cas, être utilisés comme personnel domestique (article 219) et interdit tout châtiment corporel ou toute forme de violence sur eux (article 220).

Comment on this FAQ

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *